Aumônerie pour la Jeunesse, l'Enfance et la Famille

Catherine Delattre

Il fallait oser, mais on devait le faire

Lorsque René est devenu le directeur de l’AJEF, c’était une tout autre façon d’exercer le ministère qui commençait. Il fallait oser ! Même si ce n’était pas toujours facile : il y avait des incompréhensions, des vents contraires, des difficultés financières. Mais j’étais convaincue que René était à sa place. Si je n’étais pas toujours à ses côtés à cause de ses nombreux déplacements, je le soutenais dans mes prières. On devait le faire. Il y avait de grands défis et de beaux projets. On partageait tout ensemble et, malgré mes obligations professionnelles, je faisais un maximum pour l’aider en utilisant mes congés pour être à ses côtés lors des forums ou pour les congrès DNJ. Travailler pour l’AJEF, c’est très enrichissant. Nous avons rencontré beaucoup de chrétiens engagés, motivés et enthousiasmants. La plupart sont venus grossir les équipes qui se mettaient en place. L’AJEF est un département très créatif. Il y a les idées, les compétences, mais pas toujours les moyens financiers. La seule chose que l’on peut regretter est cette difficulté, au niveau des églises, à saisir l’importance des enjeux qui concernent les jeunes générations, la famille et la société. Avec davantage de moyens, de nouveaux projets pourraient voir le jour , de nouveaux services pour les églises locales, pour les familles, les couples, etc. L’AJEF a été aussi pour moi une belle aventure. Je suis certaine que de belles choses sont en préparation et que Rodolphe mènera ce département et ses satellites encore plus loin. Quant à nous, en créant ce nouveau poste de coordinateur national des ADD, c’est l’inconnu, mais cette fois, j’accompagnerai René dans ses déplacements, en tant qu’assistante… et épouse !


© 2017 AJEF - Mentions légales

Theme by Anders NorenHaut ↑